Immrkzfxwzuggwd9x3xl

Voici comment dormir quand on a la clavicule cassée

La clavicule est un os long de la partie supérieure du thorax. Elle est reconnaissable grâce à sa forme « S » allongée, avec le manubrium et l’acromion elle constitue la ceinture scapulaire. Elle sert d’attache à plusieurs muscles du cou et de l’épaule, elle intervient dans la mobilité et la stabilisation de l’épaule. La fracture de la clavicule est une pathologie fréquente et qui est le plus souvent due à un traumatisme. Cette pathologie concerne toutes les catégories d’âges ainsi que les nouveau-nés. Si vous souffrez d’une clavicule cassée, et que vous peinez à dormir, voici la meilleure position. 

La bonne position pour dormir

Trouver la bonne position pour dormir avec une clavicule cassée n’est pas très aisé et ainsi, trouver le sommeil devient une tâche ardue. Surtout que le manque de sommeil exacerbe la douleur et rend le sommeil plus difficile. La douleur semble donc pire la nuit parce que rien ne vous distrait de celle-ci lorsque vous êtes au lit. 

De ce fait pour pouvoir dormir avec une clavicule cassée, la première chose c’est d’atténuer la douleur. Vous utilisez la manière naturelle en appliquant du froid sur votre bras. Vous pouvez aussi prendre des compléments alimentaires, ils favorisent le sommeil. Vos premières nuits seront difficiles surtout si vous dormez en couple, avec votre clavicule cassée, vous ne pourrez pas prendre la position que vous voulez. Il vous faudra un peu plus de temps pour dormir les premiers jours. 

Il est question de ne pas forcer son corps, vous devez le laisser s’habituer à cette nouvelle situation. La bonne position pour dormir est de se coucher sur le côté. Vous appuyez votre corps sur la zone de la clavicule qui n’est pas cassée afin que ce côté se repose bien. 

Il est conseillé également de dormir à plat dos, elle n’est pas idéale, mais elle permet de ne pas vous appuyer sur la partie malade. Vous dormez ainsi, tout en veillant à ne pas faire de mouvements brusques. Habituez-vous à dormir dans cette position jusqu’à votre rétablissement. 

Si vous en avez besoin, des relaxants sont disponibles pour vous permettre de vous détendre. Ayez en plus une bonne alimentation et, ne vous auto médicamentez jamais. Consultez votre pharmacien, ou médecin en cas de soucis, il sait quoi vous prescrire. 

Les symptômes de la fracture 

Plusieurs symptômes permettent de diagnostiquer une fracture de la clavicule parmi lesquels : lorsque le patient est incapable de lever ou de bouger son bras.

  • Le bras du côté de la fracture est rigide et il est en plus collé au corps.
  • Lorsqu’un craquement est entendu au moment du traumatisme
  • Lorsque le patient éprouve une douleur intense au niveau de la zone qui est touchée par la fracture.
  • Une déformation anatomique est associée à la lésion, comme un affaissement vers l’avant de l’épaule.
  • Quand une bosse, signe d’une fracture avec déplacement de la dialyse est présente
  • La zone située autour de la clavicule est gonflée et présente des hématomes.
  • Quand on observe un saignement, signe d’une fracture est ouverte

Certaines personnes peuvent avoir en plus des nausées, des vomissements. Il peut arriver néanmoins dans des cas graves que le patient soit sujet à une perte de sensibilité. C’est un signe qui montre que les nerfs ont été atteints, et parfois des difficultés respiratoires y sont associées.  Prévenir une fracture, il n’existe pas vraiment de réelles techniques permettant de le faire.  Mais, il y’a des méthodes comme la pratique du renforcement musculaire de la partie supérieure du corps. 

Ici, cela consiste au renforcement des muscles du bras, de l’épaule, cou. Ces endroits participent au maintien et à la protection de la partie supérieure du buste. Il y’a aussi le fait de travailler l’équilibre, cela permet d’éviter de mauvaises chutes pouvant causer une fracture de la clavicule.

Diagnostic clinique

Il est ici question de faire un véritable diagnostic clinique afin de déterminer et de confirmer la fracture. Pour cela, vous commencez par un examen clinique. Le médecin commence par observer l’épaule en détail, il recherche les zones douloureuses à la palpitation. Ensuite, il essaie de faire bouger délicatement le bras du patient afin de voir s’il ya effectivement un problème de mobilité. 

Si la fracture de la clavicule est confirmée, le praticien prescrit un examen radiographique. Cet examen permet de connaître l’étendue et le type de fracture dont souffre le patient. On peut aussi prescrire le scanner, il permet un meilleur aperçu des fractures surtout celles qui peuvent se cacher sous les tissus.

 Les examens complémentaires sont prescrits dans le cas où d’autres maux sont suspectés, par exemple le pneumothorax. Ici la radiographie est nécessaire parce qu’elle permet d’agir rapidement. L’importance des examens complémentaires est de déceler toutes autres complications dues à cette fracture afin de prendre les précautions qui s’imposent. 

La majorité des fractures de la clavicule peuvent être traitées de manière conservatrice c’est-à-dire qu’une clavicule cassée peut être immobilisée par un bandage. L’intervention chirurgicale n’est nécessaire que lorsque les fragments osseux ont été déplacés. 

Les causes d’une fracture de la clavicule

Lorsque la clavicule est cassée à cause d’un traumatisme, on parle de fracture. Il y’a trois principaux types de fractures de la clavicule : 

  • La fracture au niveau du centre de l’os, on la trouve dans 80 % de cas,
  • La fracture au niveau de l’extrémité droite, elle est présente dans 15 % des cas de fracture de la clavicule.
  • Et enfin, la fracture au niveau de l’extrémité gauche, elle est présente dans 5 % des cas.

 

La fracture de la clavicule chez la majorité d’adultes provient à l’occasion d’une chute. Chez un nouveau-né, elle est due à la suite d’un accouchement compliqué. Parmi les mauvaises chutes pouvant conduire à une fracture de la clavicule on a : 

  • Les chocs indirects : c’est une mauvaise chute sur l’épaule, le bras ou la main. Cependant, la clavicule n’est pas touchée directement, mais le rude choc entraîne une réaction qui fracture l’os. Elle est fréquente lors de la pratique des sports tels que : le ski, le judo, le football, l’équitation, le cyclisme, le rugby, le combat. De même que lors des accidents de la circulation. Les fractures de la clavicule sont alors très fréquentes chez les conducteurs de scooter, et de moto, ainsi que les utilisateurs de moto et de trottinette.
  • Les chocs directs touchants directement l’os : ce type de choc est très rare par rapport aux chocs indirects et est dû à la pratique d’un sport brutal.
  • Les facteurs à risques de la fracture de la clavicule sont le sport particulièrement un type de sport bien défini et les facteurs qui sont liés à l’âge comme l’ostéoporose. Diagnostiquer une fracture de la clavicule est très aisée. Elle se caractérise par une grande douleur à la suite du traumatisme, un hématome et parfois une déformation de la clavicule. Le malade éprouve des difficultés à utiliser son bras.

Conclusion

Plusieurs causes sont à l’origine d’une fracture de la clavicule. À partir des symptômes bien visibles on peut reconnaître une fracture de la clavicule. Quand celle si c’est fracturé, trouver la bonne position pour dormir n’est pas aisée. Vous pouvez alors dormir soit de côté, soit sur le dos. Il est important de ne pas faire de mouvements brusques.

Vous aimerez aussi